Go to main content

Ivoorkust

SCHRIJF JE IN
voor onze nieuwsbrief
en volg onze activiteiten op de voet!

Situatie in het land

Une volonté de tourner la page et de se réunir

La mission de Handicap International à Toulepleu doit permettre de rassembler tout le monde, et d'encourager la cohésion ; ce qui requiert un travail de sensibilisation et d'accompagnement psychologique et social. « Lors des combats il est arrivé que des familles ayant fui, aient été contraintes de laisser derrière elles les personnes ayant une moindre mobilité, notamment les personnes âgées ou souffrant d'un handicap. C'est quelque chose de terrible, qui demande un accompagnement spécifique. Il y a également des personnes qui souffrent d'un handicap physique ou mental directement lié aux combats. Il n'y a pas que des maisons à réparer et à reconstruire, il y a des vies entières. »

Le travail à accomplir est considérable, mais l'impact des actions des équipes de Handicap International est démultiplié par la volonté et l'implication de tous les acteurs présents sur place. « C'est pourquoi il nous parait important de poursuivre nos efforts et de renforcer notre action; parce que nous voyons qu'un petit coup de pouce de notre part suffit à engendrer des mouvements profonds. Nous travaillons d'ailleurs à la mise sur pieds d'un autre projet, de construction de maisons. On veut avancer vite et permettre aux habitants de redevenir autonome rapidement. Tout le monde ne souhaite que ça ici : redémarrer et ne plus avoir besoin d'assistance le plus vite possible. »

Afin d'encourager la réconciliation entre les différentes communautés qui se sont parfois affrontées violement lors de la période postélectorale, et de favoriser l'inclusion des personnes en situation de Handicap, Handicap International fait passer des messages lors des célébrations traditionnelles et des événements culturels ou sportifs. « Ce sont des moments un peu magiques, où tout le monde se retrouve. On sent bien qu'il y a une volonté partagée de tourner la page et de se réunir pour aller de l'avant, c'est très encourageant, tout le monde veut aller dans la même direction, souligne Antoine. Mais après les tensions qui ont divisé le pays au cours des dernières années c'est évidement difficile. »

Un contexte favorable

« Au travers des messages que nous diffusons, nous nous adressons à tout le monde, et nous sentons bien que cela porte ses fruits ; nous travaillons dans un excellent climat, de confiance et de collaboration avec les communautés. » La force de cette mission tient également à la qualité des équipes, dont la grande majorité a été recrutée sur place. « On a pu constituer des équipes très compétentes et extrêmement motivées et on est parvenus à trouver la grande majorité de nos ressources localement, on travaille avec des artisans du coin, c'est vraiment une mission où on sent qu'on travaille main dans la main avec tout le monde, on participe à un effort collectif. »

La reconstruction doit inclure tout le monde

La mission de l'association est d'encourager cette reprise économique et de faire en sorte qu'elle se fasse en incluant pleinement les personnes fragiles, dont les personnes en situation de handicap, souvent cantonnées à la marge des activités sociales et économiques des communautés. « Il y a pour une part les croyances traditionnelles, qui peuvent conduire à l'exclusion des personnes en situation de handicap mental, mais il y a surtout que le travail essentiellement agricole rend difficile l'inclusion des personnes souffrant d'un handicap physique. »

L'espoir des habitants de Toulepleu

L'enjeu pour Handicap International est de permettre une reconstruction qui intègre durablement les personnes en situation de Handicap, leur permettant d'être productifs et de participer à la vie sociale de leur communauté. « A Toulepleu nous sommes dans un contexte très intéressant. On a d'un côté des défis énormes pour inclure socialement et économiquement les personnes en situation de handicap, les pistes de terre sont peu pratiques pour des personnes en fauteuil roulant, les structures d'éducations et de santé sont souvent très éloignées... mais en même temps il existe un tissu associatif et des mécanismes d'entraide sur lesquels on peut s'appuyer pour relancer les choses. On aborde donc les défis avec une grande motivation, parce qu'on est conscients qu'ils peuvent être relevés. J'ai fait beaucoup de missions humanitaires au cours des cinq dernières années, et des situations où on perçoit si nettement qu'on travaille sur le chemin d'une solution en profondeur à la crise (plutôt que des moyens d'en limiter l'impact) c'est assez rare pour être souligné ! »

« Il y a quelques temps, il y avait la coupe d'Afrique des Nations, et tout le monde se réunissait pour supporter l'équipe nationale des « éléphants ». C'est malheureux qu'ils aient encore une fois perdu en finale, mais l'élan qu'on a pu ressentir autour d'un symbole national qui réuni tout le monde est quelque chose de très positif. »

Donors

 

 

German MOFA

 

 

 

echoLe service de l'aide humanitaire de la Commission européenne finance des actions humanitaires pour venir en aide aux victimes de catastrophes naturelles et de conflits en dehors de l'Union européenne. Cette aide est mise à disposition des victimes de façon impartiale, c'est-à-dire indépendamment de leur race, de leur groupe ethnique, de leur religion, de leur sexe, de leur nationalité ou de leur appartenance politique.