Go to main content

Travailler comme expatrié(e) sur le terrain

Partir sur le terrain

Le monde humanitaire a beaucoup évolué ces dernières années. Il est loin le temps où l'on partait armé de sa seule bonne volonté. Aujourd'hui, la complexité des actions mises en œuvre, la volonté de transférer les compétences aux populations locales requièrent un diplôme de l’enseignement supérieur en relation avec la fonction et une expérience professionnelle préalable. 

Il est également important de maîtriser une ou plusieurs langues étrangères : le français et l’anglais sont les deux principales langues parlées dans nos missions, mais selon les contextes, la connaissance de l’espagnol, du portugais ou de toute autre langue parlée dans le pays de mission constituera un plus. 

Qu'offre Handicap International ?

Handicap International propose des contrats de court, moyen ou long terme renouvelables (15 jours – 6 mois - 12 mois).
Le salaire est calculé à partir de la grille salariale en vigueur au sein de Handicap International basée sur la complexité de la fonction et le niveau de responsabilité et tient compte de vos qualifications, vos années d’expériences préalables et votre ancienneté dans l’association. Une prime liée au contexte de la mission est ajoutée à ce salaire de base.
 

Handicap International prend également en charge :

  • un aller-retour par an entre le lieu de la mission et le pays d'origine ;
  • le logement dans le pays de mission ;
  • les frais de transports professionnels sur place ;
  • les frais de vaccinations obligatoires liés au départ et suivant la destination ;
  • les frais de visa ;
  • une assurance de type sécurité sociale comprenant une couverture maladie-invalidité, soins de santé, accident du travail, accident de la vie privée, cotisation pension. La plupart de nos expatriés sont affiliés à l’OSSOM (Office de Sécurité Sociale d’Outre-Mer), un équivalent de la sécurité sociale belge pour les personnes travaillant en dehors de l’Europe, ou à la CFE (Caisse des Français à l’Etranger).


A cela, il faut ajouter des assurances complémentaires telles que

  • une assurance rapatriement
  • une assurance soins de santé permettant de couvrir ces soins au-delà de la couverture OSSOM
  • différentes assurances spécifiques liées aux risques de guerre et/ou de mines (dans certains contextes spécifiques)

Les conjoints et/ou enfants à charge peuvent bénéficier de certains volets de ces assurances.

Un départ en famille est en effet une possibilité sur certaines missions/ dans certains pays. Nous octroyons dans ce cas des allocations familiales pour tout enfant à charge et soumis au système scolaire. Une allocation de ménage est accordée si le conjoint est sans revenu. En outre, certains frais scolaires sont pris en charge par Handicap International. Notez qu’un départ accompagné n’est d’application pour des contrats de moins de 12 mois qu’après une autorisation spécifique.

Comme Handicap International propose des contrats à durée déterminée et une affiliation à l’OSSOM, il est possible de bénéficier des allocations de chômage au retour. Ceci est valable pour les citoyens belges ayant leur résidence en Belgique. Pour les ressortissants d’une autre nationalité qui ne résident pas en Belgique, c’est la réglementation de leur pays de résidence qui sera d’application.

Partir

Avant de boucler vos valises

Partir comme expatrié n'est pas une décision qui se prend sur un coup de tête. Si vous êtes conforté dans votre décision, il ne vous reste plus qu’à envoyer votre CV. Le plus simple est d’insérer votre CV ici et de compléter les informations demandées. Votre candidature sera insérée dans une base de données, consultée régulièrement. Vous pouvez également regarder les postes disponibles. Nous vous recommandons de postuler pour toute nouvelle ouverture de poste qui vous intéresserait particulièrement.

Une fois cette première étape franchie, si votre candidature est retenue, vous rencontrerez plusieurs personnes pour une série d’entretiens d’embauche, ainsi que des tests spécifiques selon la fonction à laquelle vous postulez (test de langue, test technique…).

Après avoir passé avec succès les entretiens d’embauche, quand vous serez sur le point de signer votre contrat, vous recevrez une formation adaptée à votre fonction avant de rejoindre votre pays de mission. Cette formation vous expliquera :

  • les outils spécifiques liés à votre fonction (logiciel de gestion de commande, logiciel comptable, …) .
  • le contexte de votre mission et les aspects techniques spécifiques

Vous recevrez également une série de briefings qui vous donnera les informations nécessaires à votre départ en mission : explications détaillées des conditions d’engagement, sur la politique de sécurité, ….

Ce sera aussi le moment de préparer votre départ : passeport, visa, vaccins. ,

Sur place

  Une fois sur place, le Directeur de Programme vous accueillera et vous expliquera les règles spécifiques en vigueur dans le pays, les règles de sécurité bien sûr, mais aussi les règles de comportement et de vie en société. N’oubliez pas qu’en tant qu’expatrié, vous représentez Handicap International et que vous devez être attentif à respecter les coutumes du pays. L’objectif est aussi de vous intégrer au mieux à l’équipe et de vous permettre de remplir votre mission dans les meilleures conditions. 

Le temps du retour

Une mission passe vite. A moins de repartir en mission, revenir au pays signifie retrouver un logement, un emploi, éventuellement une école pour les enfants. Un temps de réadaptation est toujours nécessaire lorsque l’on a passé plusieurs années sur le terrain.

Il faut aussi effectuer une série de formalités administratives pour maintenir ses droits. Handicap International pourra vous fournir un soutien et vous conseiller dans toutes vos démarches.

Vous effectuerez aussi un débriefing pour évaluer vos réalisations durant votre mission. Ce sera aussi l’occasion de faire le point sur votre expérience et votre vécu. Est-ce que vous souhaitez repartir ou poursuivre votre carrière en Belgique, quelles perspectives d’évolution voulez-vous donner à votre carrière. C’est donc un rendez-vous important.