Go to main content

Scars of war

Des victimes d’engins de guerre non explosés, des personnes amputées appareillées occupées à s’exercer sous l’œil d’un kinésithérapeute, des équipes de démineurs à la recherche de bombes enfouies dans le sol … Cela se passe-t-il dans le Westhoek ou au Laos ? Après la Première Guerre mondiale ou de nos jours ? Les cicatrices des guerres d’hier et d’aujourd’hui, en Belgique et ailleurs, c’est ce que veut vous faire découvrir l’exposition «Scars of War ».