Go to main content

Congo Brazzaville

ABONNEZ-VOUS
à notre newsletter
et restez informé de nos activités !

Situation du pays

En République du Congo comme dans de nombreux pays en développement, les entrepôts de munitions sont malheureusement placés au sein des villes, dans des quartiers densément peuplés. Ces réserves de munitions obsolètes et souvent hors d’usage, constituent une menace pour la population.
Le 4 mars 2012, l’annexe d’un dépôt de munitions située à l’est de la capitale, Brazzaville, a explosé. Il s’en est suivi une réaction en chaine qui a provoqué l’explosion de plusieurs stocks de munitions entreposés dans les bâtiments des casernes environnantes, et la dispersion de munitions non explosées et dangereuses dans un rayon de 4 à 6 km autour du point d’impact. Les chiffres avancés par le gouvernement congolais font état de 220 morts et de 2 300 blessés. De nombreux logements ont été rasés ou endommagés par le souffle de l'explosion, des vitres ont volé en éclats, des toitures ont été éventrées et des portes défoncées jusqu’au centre ville. Près de 20 000 personnes se sont retrouvées sans abri. Des dégradations ont même été enregistrées sur le territoire de la République Démocratique du Congo (RDC) situé à plus de 700 mètres du point d’explosion. Handicap International est intervenue dès le 9 mars pour identifier les zones contaminées et sensibiliser les populations aux risques qu’elles encourent. L’association a dans le même temps mis en place des équipes mobiles durant trois mois pour venir en aide aux victimes.

Les projets de Handicap International au Congo Brazzaville sont désormais terminés.

MANDAT

En République du Congo, l’objectif de Handicap International était de répondre à l’urgence suite à l’explosion accidentelle d’un dépôt de munitions en plein cœur de la ville, le 4 mars 2012.

DEBUTS

Handicap International est intervenue dès le 10 mars 2012 pour une mission d'urgence destinée à neutraliser les engins non explosés visibles jonchant les décombres. Dans les jours qui ont suivi, une seconde équipe a été mobilisée pour venir en aide aux blessés, veiller à leur identification et leur proposer un accompagnement après leur sortie de l’hôpital.

BENEFICIAIRES VISES

En République du Congo, les actions de Handicap International concernent :
• La population des zones polluées par l’explosion du dépôt de munitions
• Les personnes blessées suite à l’explosion, les personnes en situation de handicap
• Les populations dans les camps
 

Paroles du terrain

«Nous avons aidé plus de personnes que nous l'espérions» Réadaptation

«Nous avons aidé plus de personnes que nous l'espérions»

Fin 2010, le virus de la polimyélite refait son apparition au Congo-Brazzaville. En mars 2011, une équipe de Handicap International partait pour Pointe-Noire afin d'aider les victimes de l'épidémie. Quelques semaines plus tard, le projet tournait à plein régime.