Go to main content

Bosnie

ABONNEZ-VOUS
à notre newsletter
et restez informé de nos activités !

Situation du pays

Plus de treize ans après la fin de la guerre en ex-Yougoslavie en 2001, la Bosnie- Herzégovine restait l'une des régions les plus lourdement affectée par les mines antipersonnel en Europe. Plus d'un million de personnes étaient concernées directement par la présence de restes explosifs de la guerre.

Handicap International s’est engagée dans la pays pour s'assurer que, dans le cadre du processus d'adhésion à l'Union européenne les populations affectées par les mines puissent bénéficier de son action, pour une plus grande égalité des chances et une totale intégration au sein de leur société.

MANDAT

En Bosnie-Herzégovine, de larges zones contaminées par des mines antipersonnel empêchaient le retour des populations chassées par la guerre. Handicap International y intervenait en associant son savoir-faire en déminage au développement socio-économique. L'élimination des mines a permis à près de 100 000 personnes de reconstruire une vie sociale et économique dans leurs villages.

En mai 2014, suite aux inondations historiques qui ont touché la Bosnie, Handicap International est également intervenue pour sensibiliser les populations au danger que représentent les mines dispersées par les eaux.

DEBUTS

Handicap International a débuté ses actions de dépollution des terres en 1997.

Jusqu’en mars 2013, un soutien technique a été apporté au ministère de l’Education afin d’officialiser un programme de prévention aux risques des mines dans les écoles du pays et de fournir un soutien aux acteurs impliqués dans des activités de prévention. Le programme visait à répondre aux besoins et aux demandes d’appui faites par les autorités bosniennes dans la gestion des risques pour la collectivité.

En mai 2014, près de 51 glissements de terrain dus aux inondations ont provoqué le déplacement de mines antipersonnel datant de la guerre de 1992-1995. Ces armes ont pu être emportées par les rivières en crue ou enterrées par les glissements de terrain vers des lieux qui n’étaient pas jusqu’à présent minés. Une équipe de Handicap International déjà présente en Bosnie a organisé des séances de sensibilisation en partenariat avec des organisations locales, ceci, afin de toucher les populations les plus menacées très rapidement. Les principales activités consistaient en la cartographie de la contamination, le marquage ou re-marquage des zones dangereuses et la mise en œuvre d’activités de sensibilisation aux risques. Cette action s'est terminée dans le dernier trimestre de l'année 2014.