Go to main content

Wahid victime des bombardements de sous-munitions

Wahid avait 12 ans au moment de l’accident. Le 29 juin 2003, Wahid se promène avec son frère de neuf ans dans son quartier à Kerbala (au sud-ouest de Bagdad), lorsque les deux garçons sont attirés par un objet métallique étrange. Wahid s’en saisit, l’objet explose. La zone avait été bombardée de sous-munitions.
Wahid, les bras et la tête bandés

Wahid avait 12 ans au moment de l’accident. Le 29 juin 2003, Wahid se promène avec son frère de neuf ans dans son quartier à Kerbala (au sud-ouest de Bagdad), lorsque les deux garçons sont attirés par un objet métallique étrange.

Wahid s’en saisit, l’objet explose. La zone avait été bombardée de sous-munitions. Les blessures de Wahid sont graves et multiples : sa main droite arrachée, trois doigts de la main gauche amputés, son corps criblé d’éclats métalliques, notamment le torse, le crane, la cheville, et le genou.

Il subit quatre opérations chirurgicales et gardera des séquelles à vie. Pour la prise en charge des frais médicaux, ses parents ont du vendre la majeure partie de leurs biens.

Pour aller plus loin

Téléphone en panne

Téléphone en panne

Vous essayez de nous joindre par téléphone ? Malheureusement, notre ligne téléphonique est en dérangement. Nous mettons tout en oeuvre pour réparer la panne. En attendant, n'hésitez pas à nous envoyer un courriel à l'adresse info@belgium.hi.org

Vous essayez de nous joindre par téléphone ? Malheureusement, notre ligne téléphonique est en dérangement. 

 « Je considère ma prothèse comme ma vraie jambe. »
© Davide Preti/HI
Réadaptation

« Je considère ma prothèse comme ma vraie jambe. »

Il y a dix ans, Maryse (44 ans) a été blessée suite au séisme qui a frappé Haïti et a perdu sa jambe droite. Depuis, elle a gardé le moral. Aujourd’hui, elle n’a pas honte de sa prothèse.