Go to main content

RDC : Un grand pas pour la reconnaissance des droits des personnes handicapées

Droits Insertion
République démocratique du Congo
La République démocratique du Congo vient d’adhérer à la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Handicap International et ses partenaires locaux mènent depuis plusieurs années une action de plaidoyer en faveur de cette adhésion.
Mabiela debout devant le tableau de sa classe

La République démocratique du Congo vient d’adhérer à la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Handicap International et ses partenaires locaux mènent depuis plusieurs années une action de plaidoyer en faveur de cette adhésion.

Une belle avancée pour les personnes handicapées en République démocratique du Congo ! La loi autorisant l’adhésion de la RDC à la Convention Internationale relative aux droits des personnes handicapées et au protocole facultatif a été publiée au Journal Officiel du 1er août 2013. Cette convention des Nations unies est un traité international destiné à promouvoir les droits humains, les libertés fondamentales et l'égalité devant la loi des personnes avec un handicap, quel qu’il soit (incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles). Handicap International avait participé au processus d'élaboration de ce texte adopté le 13 décembre 2006 au siège des Nations unies. A ce jour, 132 États Membres ont déjà ratifié la Convention et 23 pays ont signifié leur intention de la ratifier prochainement.
En République démocratique du Congo, Handicap International mène depuis plusieurs années un travail de plaidoyer sur le terrain avec plusieurs partenaires locaux. Parmi les plus actifs, les organisations de personnes handicapées telles que « Les Voix des handicapés pour les droits des handicapés » et «Parousia » qui ont entamé les premières démarches en 2006. Depuis 2012, les différentes organisations de personnes handicapées et les partenaires internationaux tels que Handicap International, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), le Centre de Coordination de la lutte antimines des Nations unies (UNMACC) ou la Mission chrétienne pour les aveugles (CBM) se sont regroupés en un groupe de travail sur le « handicap » pour lancer des actions conjointes de plaidoyer visant à favoriser le mécanisme d’adhésion à la Convention des Nations unies.

Par ses actions de sensibilisation et son plaidoyer, Handicap International vise l’amélioration des droits des personnes handicapées et la prise en charge de leurs besoins. «Notre action de plaidoyer est dirigée vers les personnes handicapées car elles sont confrontées à davantage d'exclusion et de pauvreté que le reste de la population. L’adhésion de la RDC à la Convention des Nations unies constitue une belle réussite pour Handicap International et les ONG qui ont travaillé activement à nos côtés. Elle vient marquer un tournant décisif pour le changement de perception du handicap dans la société », explique Catherine Stubbe, directrice du programme RDC pour Handicap International. « En effet, de gros efforts restent à faire pour changer de modèle et passer d’une approche d’assistanat à une véritable approche de droits. Les personnes en situation de handicap doivent également de leur côté participer activement à ce changement de modèle pour donner une autre image d’eux-mêmes. En mettant en œuvre une approche basée sur les droits, les services publics devront s’adapter pour offrir une société qui tient compte des besoins spécifiques des personnes handicapées. »

Pour aller plus loin

Ramesh : un courage immense ! Insertion Réadaptation

Ramesh : un courage immense !

25 avril 2015, la terre tremble au Népal. Ramesh, 18 ans, se retrouve prisonnier des décombres. Il perd ses deux jambes. Après avoir suivi des séances de réadaptation et reçu des prothèses avec le soutien de Handicap International (HI), il remarche et s’entraine pour les jeux Paralympiques. Un parcours exemplaire, mais pas sans difficultés.
Les femmes handicapées contre la violence  Droits Prévention

Les femmes handicapées contre la violence

Une femme sur trois subit des violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Les femmes handicapées sont particulièrement exposées à ces types de violence. Mais avec l'appui de Handicap International, elles font entendre leur voix pour que les choses changent.
« La pauvreté est là. La misère est totale. » Urgence

« La pauvreté est là. La misère est totale. »

La crise du Kasaï, en République démocratique du Congo, dure depuis plus d’un an. Elle affecte plus de 2 millions de personnes et ne fait qu’empirer. Bakary Traoré coordonne les différentes actions de HI sur le terrain. Il explique la gravité de la situation.