Go to main content

Présence renforcée en Libye

Mines et autres armes
Le Conseil national de transition libyen s’est engagé contre les mines terrestres. Ces armes, utilisées pas les forces de Mouammar Kadhafi en mars dernier, représentent aujourd’hui une menace directe pour les civils. Handicap International renforce sa présence sur place et intervient au quotidien pour sensibiliser les populations menacées.
Une munition non explosée sur le sol libyien

Le Conseil national de transition libyen s’est engagé contre les mines terrestres. Ces armes, utilisées pas les forces de Mouammar Kadhafi en mars dernier, représentent aujourd’hui une menace directe pour les civils. Handicap International renforce sa présence sur place et intervient au quotidien pour sensibiliser les populations menacées.

Le Conseil national de transition s’est engagé, dans un communiqué du 27 avril 2011, à ne plus utiliser les mines terrestres (antipersonnel ou anti-véhicule) en sa possession et à les détruire. Le Conseil a également exprimé sa volonté de coopérer au déminage, à la sensibilisation, et d’assister les victimes.

Handicap International se félicite de ces déclarations et espère que la Libye adhérera au plus vite au Traité d’Ottawa interdisant les mines antipersonnel.

Par ailleurs, Handicap International renforce sa présence sur le territoire pour sensibiliser les populations aux dangers des mines et des restes explosifs de guerre. L’association utilise 20 000 dépliants, 4 000 affiches et 3 000 cahiers illustrés pour les enfants afin de montrer les bons réflexes à adopter en présence de ces armes ou de tout objet inconnu. Elle diffuse  également des spots radio à Benghazi afin de toucher un plus grand nombre de personnes.

23 scouts libyens, formés par Handicap International, interviennent actuellement à Benghazi, et 20 d’entre eux se déplaceront à la frontière tunisienne la semaine prochaine pour informer les personnes déplacées des risques encourus en cas de contact avec les mines ou restes explosifs de guerre.

Pour aller plus loin

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes… »
© Gilles Lordet / HI
Mines et autres armes Réadaptation

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes… »

Suad Al-Qadri est conseillère en soutien psychosocial pour HI à Sana’a, au Yémen. Elle témoigne de la condition mentale des patients aidés par HI et des conséquences des bombardements sur la santé psychologique des habitants de la ville.  

Violences entre Gaza et Israël : les armes explosives provoquent de graves blessures invalidantes Mines et autres armes Réadaptation

Violences entre Gaza et Israël : les armes explosives provoquent de graves blessures invalidantes

Plus de trente personnes ont été tuées lors d’échanges de tirs de roquettes et de bombardements entre Gaza et Israël pendant le week-end. A Gaza, cette escalade de la violence pourrait engendrer un nouveau flot de blessés et ce, alors que les services chirurgicaux et de rééducation sont déjà débordés.  

«Faites entendre la voix des habitants de la Ghouta orientale !» Mines et autres armes Urgence

«Faites entendre la voix des habitants de la Ghouta orientale !»

Handicap International condamne les bombardements sans répit du quartier assiégé de la Ghouta orientale. L’augmentation des bombardements dans le quartier assiégé de la Ghouta orientale ces dernières 72 heures a causé plus de 200 morts parmi la population civile et des dommages importants aux infrastructures – particulièrement aux hôpitaux, aux cliniques et aux abris où la population tente de trouver refug