Go to main content

Nouveau projet en Bolivie

Bolivie et Pays andins
Potosi est un département montagneux dans le sud-ouest de la Bolivie. Bien que la région soit très pauvre, très peu d’ONG internationales y travaillent. Handicap International, certain que les besoins des personnes handicapées y sont importants, vient de commencer un projet. C’est la première fois que l’organisation intervient dans ce pays.
personne handicapée dans le centre de  La Paz

Potosi est un département montagneux dans le sud-ouest de la Bolivie. Bien que la région soit très pauvre, très peu d’ONG internationales y travaillent. Handicap International, certain que les besoins des personnes handicapées y sont importants, vient de commencer un projet. C’est la première fois que l’organisation intervient dans ce pays.

« La Bolivie témoigne d’une réelle volonté d’améliorer la situation des personnes handicapées » explique Graziella Lippolis, conseillère technique en réadaptation, qui a réalisé une mission exploratoire dans le pays. « La Bolivie a par exemple ratifié la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, a un système juridique spécifique pour la personne handicapée et a publié un décret reconnaissant la langue des signes. Le thème du handicap est aussi depuis peu placé sous la responsabilité du ministère de la Justice (au lieu de la Santé), ce qui reflète la volonté de dépasser le modèle médical du handicap et de l’orienter vers une approche liée aux droits. Beaucoup d’organisations locales dont les associations pour personnes handicapées, s’investissent pour ces personnes. Mais malheureusement, elles manquent de moyens et d’une vision commune pour mettre en place une approche locale qui s’adapte à ce nouveau cadre légal. Handicap International va travailler en collaboration avec ces associations locales » ajoute Graziella.

Notre organisation commence ses activités à Potosi, une région difficilement accessible à cause de son altitude et qui s’est fort appauvrie depuis la fermeture des mines. Seulement 5,6% des besoins de base sont satisfaits. Handicap International va apporter à ses partenaires locaux ses connaissances techniques dans le domaine de la réadaptation à base communautaire. Nous allons ensuite identifier les besoins que nous pourrons prendre en compte dans les prochaines années afin de développer une stratégie plus globale , dans des domaines que Handicap International connaît bien : la santé de la mère et de l’enfant, l’éducation inclusive, la sécurité routière, … sont tous des domaines d’intervention potentiels »

« Il est important de collaborer avec la population locale », déclare Graziella, « parce qu’il existe beaucoup de croyances non fondées sur le handicap. Mais je crois vraiment dans ce projet et dans la volonté du pays d’améliorer la situation de ses habitants, dont celle des personnes handicapées. »