Go to main content

Josué peut rentrer chez lui - vidéo

Réadaptation Urgence
Haïti
Une période de troubles et d’insécurité a suivi le séisme en Haïti. Josué a été blessé le 3 février. Une balle lui a traversé la colonne vertébrale. Après 1 an et 3 mois passés à l’hôpital, Josué rentre aujourd’hui à la maison… Entre espoir et craintes.
portrait de Josué

Une période de troubles et d’insécurité a suivi le séisme en Haïti. Josué a été blessé le 3 février. Une balle lui a traversé la colonne vertébrale. Après 1 an et 3 mois passés à l’hôpital, Josué rentre aujourd’hui à la maison… Entre espoir et craintes.

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

 « Je considère ma prothèse comme ma vraie jambe. »
© Davide Preti/HI
Réadaptation

« Je considère ma prothèse comme ma vraie jambe. »

Il y a dix ans, Maryse (44 ans) a été blessée suite au séisme qui a frappé Haïti et a perdu sa jambe droite. Depuis, elle a gardé le moral. Aujourd’hui, elle n’a pas honte de sa prothèse.

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes… »
© Gilles Lordet / HI
Mines et autres armes Réadaptation

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes… »

Suad Al-Qadri est conseillère en soutien psychosocial pour HI à Sana’a, au Yémen. Elle témoigne de la condition mentale des patients aidés par HI et des conséquences des bombardements sur la santé psychologique des habitants de la ville.  

HI aide les familles qui fuient le Vénézuela
© HI
Urgence

HI aide les familles qui fuient le Vénézuela

La Colombie accueille plus d’un million de Vénézuéliens qui ont quitté leur pays. HI apporte une aide d’urgence à ces populations vulnérables.