Go to main content

Handicap International passe le flambeau au Tibet

Chine
Mi-2015, l'équipe de Handicap International s’est retirée du Tibet et a confié le suivi de ses projets à son partenaire local. Notre organisation revient sur quinze années d'intervention afin de favoriser l’intégration sociale des personnes handicapées de cette région. 
Portrait d'une fillette tibétaine avec un appareil auditif

Mi-2015, l'équipe de Handicap International s’est retirée du Tibet et a confié le suivi de ses projets à son partenaire local. Notre organisation revient sur quinze années d'intervention afin de favoriser l’intégration sociale des personnes handicapées de cette région. 

La Région Autonome du Tibet compte environ 210 000 personnes handicapées - soit 7% de la population[1]. Ces personnes handicapées, qui vivent majoritairement dans les zones rurales, n’ont pas facilement accès aux services tels que les soins de santé, l’enseignement ou la réadaptation, et sont souvent victimes de discrimination.

De 2000 à 2015, Handicap International est intervenue au Tibet afin de leur apporter un soutien et de renforcer leur intégration dans la société.

Réadaptation physique : d'une approche médicale à une approche plus sociale

« Nous avons fait évoluer l’approche de la réadaptation au Tibet et en Chine – qui était presque exclusivement médicale, afin qu’elle acquière une dimension plus sociale" explique Didier Demey, qui a dirigé les actions de Handicap International au Tibet durant plusieurs années. "Notre objectif a été d’améliorer les conditions de vie des personnes handicapées au Tibet. Il est vraiment essentiel qu’elles puissent participer à la vie de leur communauté, obtenir des revenus, être reconnues et acceptées.",

Depuis mai 2015, Handicap International s’est retirée du territoire. Ses projets de réadaptation et réadaptation à base communautaire, de soutien aux organisations de personnes handicapées et d’insertion professionnelle [2] sont désormais assurés par la Fédération tibétaine des personnes handicapées.

Une série d'innovations

En quinze ans, Handicap International a mis en place des projets très différents pour aider les personnes handicapées du Tibet.

  • Réadaptation physique
    Handicap International a mis en place 4 centres de réadaptation dans la région (Lhassa, Chamdo, Shigatsé, Loka), menant des séances de kinésithérapie et fournissant des appareils orthopédiques et des aides à la mobilité (déambulateurs, chaises roulantes, béquilles).

  • Langue des signes
    Handicap International a contribué au développement d’un langage des signes tibétain unique et compris par tous, qui est aujourd’hui utilisé de manière massive par la communauté sourde  sur le territoire.

  • Soutien aux association de personnes handicapées
    Notre association a également apporté un soutien à trois organisations locales de personnes handicapées (Tibet Deaf Association, Associations of persons with physical disabilities, Tibet Blind Association), ainsi qu'à la Fédération tibétaine des personnes handicapées.Handicap International a notamment renforcé considérablement les compétences et l’autonomie de cette Fédération, grâce à sa présence dans le pays et aux divers projets menés en collaboration.
     
  • Réadaptation fonctionnelle et sensibilisation de la communauté
    Nos équipes ont formé les membres des communautés et familles à la prise en charge des personnes handicapées (réadaptation fonctionnelle), et mené un travail de sensibilisation relatif à l’intégration de ces personnes.
  • Des écoles accueillant les enfants handicapés
    Notre association a renforcé l’intégration d’enfants handicapés dans 14 écoles maternelles, primaires et écoles spéciales.

  • Une amélioration des soins de santé pour les mamans et leurs enfants
    Nos collaborateurs ont mis en place des actions de préventions des malfomations chez les nouveaux-nés et les jeunes enfants, ainsi que de détaction précoce des handicaps.
     
  • Promotion de l'inclusion des personnes en situation de handicap dans le marché du travail
     
  • Renforcement des droits des personnes handicapées

[1] Pourcentage des 7% estimé selon l’enquête : Persons with disabilities in the Tibetan Autonomous Region TAR (2006) et adapté au nombre d’habitants en 2015.
[2] Projets menés principalement dans la ville de Lhassa et dans les préfectures de Lhassa, Chambdo et Shigatsé.

Pour aller plus loin

Le parcours d'une aspirante «petite main» Insertion Réadaptation

Le parcours d'une aspirante «petite main»

Présent au Tibet depuis 2001, Handicap International, en collaboration avec la TDPF (Tibet Disabled Person’s Federation) y mène divers projets qui permettent aux personnes en situation de handicap d’améliorer leur qualité de vie en leur facilitant l’accès aux soins de santé et d’envisager une vie professionnelle. Un parcours qui ne va pas nécessairement de soi, si l’on songe aux mille difficultés que doivent surmonter les personnes handicapées. Le témoignage de Tendron illustre parfaitement cette approche