Go to main content

Femmes handicapées, mais femmes avant tout.

Droits Insertion
Burundi
A l’occasion des 100 ans de la Journée de la Femme, le Réseau des Associations des Personnes Handicapées du Burundi (RAPHB) et Les Vaillantes ont organisé un défilé de mode en collaboration avec Handicap International. Ce défilé, qui s’est déroulé le 12 mars dernier au Centre Jeune Kamenge, a rassemblé environ mille personnes de tout âge, en présence de personnalités importantes telles que l’ambassadeur de Belgique, le directeur général du Ministère de la solidarité nationale, …
Une reine d'un jour en robe de soirée

A l’occasion des 100 ans de la Journée de la Femme, le Réseau des Associations des Personnes Handicapées du Burundi (RAPHB) et Les Vaillantes ont organisé un défilé de mode en collaboration avec Handicap International. Ce défilé, qui s’est déroulé au Centre Jeune Kamenge, a rassemblé environ mille personnes de tout âge, en présence de personnalités importantes telles que l’ambassadeur de Belgique, le directeur général du Ministère de la solidarité nationale, …

Ce défilé a permis à des filles et des femmes handicapées de démontrer qu’elles sont comme toutes les femmes. Elles ont dansé, chanté, récité des poèmes et surtout elles ont pu participer au tout premier défilé de mode présenté par des femmes handicapées. L’une d’entre elles, Bella, fut ravie de cette expérience : “La participation à ce défilé a été un grand événement pour nous par son originalité : c’était la première fois que les femmes handicapées burundaises bravent les préjugés et montrent au grand public leurs talents et leur beauté”.

“Les Vaillantes” est une association de femmes handicapées. Ces femmes ont décidé d’interpeler la société burundaise et de démontrer que, même si on est une femme handicapée, on reste une femme. Bien que faisant face à de grands défis, les Vaillantes sont persévérantes et optimistes. De plus en plus de familles prennent conscience des potentialités de leur fille handicapée et utilisent leurs capacités et leurs compétences.

En Afrique, les femmes handicapées sont trop souvent confrontées à la stigmatisation, l'isolement. Elles sont ignorées et généralement victimes des attitudes négatives de la part de la société. Comme dans la plupart des pays en voie de développement, les femmes sont considérées au Burundi comme un groupe marginalisé et celles qui vivent avec un handicap le sont encore plus. Elles doivent surmonter des attitudes de rejet et une myriade d'obstacles existant dans la société. Faire défiler des femmes handicapées représentait donc un vrai défi ! Bella ajoute : “Il a été une occasion de démontrer que nous sommes ni plus ni moins que les autres, des vraies Miss. Nous avons contribué à faire évoluer le regard de la communauté à l’égard des personnes handicapées et plus particulièrement de la femme handicapée”.

Une évolution d’autant plus nécessaire que pour la plupart, les Burundaises en situation de handicap sont sous-scolarisées. Et pour cause : les parents estiment qu'éduquer une fille, qui plus est handicapée, est une perte de temps et de ressources. Sans parler de toutes celles qui doivent abandonner leurs études pour suivre de longs traitements dans les hôpitaux et les centres de rédaptation. Par conséquent, la majorité des femmes en handicapées n'ont pas d'emploi et doivent entièrement dépendre des autres pour subvenir à leurs besoins, même les plus élémentaires

Mais les Vaillantes sont en droit d'espérer que les prochaines générations des femmes handicapées du Burundi n'auront plus à faire face à autant de difficultés. Ainsi, le cycle de la pauvreté sera brisé. “Personnellement, je me suis sentie valorisée et c’est une chose que je n’oublierai pas. Vu la participation du public, la médiatisation de l’événement, les numéros très riches, ça a été un vrai succès et c’est vraiment une belle expérience à renouveler” conclut Bella.


 

Pour aller plus loin

Ramesh : un courage immense ! Insertion Réadaptation

Ramesh : un courage immense !

25 avril 2015, la terre tremble au Népal. Ramesh, 18 ans, se retrouve prisonnier des décombres. Il perd ses deux jambes. Après avoir suivi des séances de réadaptation et reçu des prothèses avec le soutien de Handicap International (HI), il remarche et s’entraine pour les jeux Paralympiques. Un parcours exemplaire, mais pas sans difficultés.
Les femmes handicapées contre la violence  Droits Prévention

Les femmes handicapées contre la violence

Une femme sur trois subit des violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Les femmes handicapées sont particulièrement exposées à ces types de violence. Mais avec l'appui de Handicap International, elles font entendre leur voix pour que les choses changent.
«A ce poste, je ne subis pas du tout mon handicap» Insertion

«A ce poste, je ne subis pas du tout mon handicap»

A 33 ans, Boubacar est juriste dans un ministère. Il se déplace avec des béquilles à cause de séquelles de poliomyélite. Un handicap moteur qui lui a fermé bien des portes ! Jusqu'à ce qu'il rencontre l'équipe du projet d'insertion professionnelle de Handicap International à Dakar, qui l'a accompagné dans son projet professionnel.