Go to main content

Des lunettes, ça change une vie !

Insertion Santé
Mali
Quand on ne voit pas bien, on doit porter des lunettes. C'est évident pour nous, mais ça ne l'est pas au Mali. Et ne pas porter de lunettes peut avoir de conséqueces encore plus importantes que de voir flou. 
Des enfants maliens leurs lunettes sur le nez derrière leur banc d'école

Quand on ne voit pas bien, on doit porter des lunettes. C'est évident pour nous, mais ça ne l'est pas au Mali. Et ne pas porter de lunettes peut avoir de conséqueces plus importantes qu'on ne le pense à première vue.

Si votre enfant se plaint de ne pas pouvoir lire au tableau quand il est assis en classe, vous prendrez probablement rendez-vous chez un ophtalmologue avant de vous rendre chez l'opticien. Pouvoir suivre les cours sans pouvoir lire ce qui est écrit au tableau, ce n'est pas simple, en effet.

Mais ce n'est pas évident partout dans le monde. C'est notamment le cas au Mali où les parents d'enfants ayant des problèmes de vue ne consultent pas de spécialiste, soit parce qu'ils n'ont pas connaissance du problème de leur enfant, soit parce qu'ils n'ont pas les moyens financiers de payer une consultation. Et cela a bien d'autres conséquences pour les enfants, pas seulement d'avoir des yeux fatigués et une vue floue. Les enfants malvoyants qui éprouvent des difficultés à lire au tableau ou à prendre note dans leur cahier ont souvent de mauvais résultats et un parcours scolaire plus difficile.

Le grand test de la vue

C'est pourquoi Handicap International a organisé tout spécialement des contrôles de la vue dans douze écoles du Mali pour plus de 2000 élèves âgés de six à quatorze ans. Le résultat : cinquante-deux paires de lunettes ont été distribuées à tous ceux chez qui l'on a diagnostiqué une myopie ou une presbytie. Ces contrôles de la vue et l'achat des lunettes par Handicap International ont permis à ces enfants de pouvoir voir et lire correctement de nouveau. Et surtout : de pouvoir étudier mieux que jamais !

Pour aller plus loin

Rwanda : 25 ans après le génocide Santé

Rwanda : 25 ans après le génocide

A partir du 7 avril, le Rwanda commémore le génocide durant lequel hommes, femmes, enfants ont été torurés, violés, massacrés. En trois mois, plus de 800 000 personnes furent tuées. Une violence incompréhensible qui laisse des traces indélébiles, vingt-cinq ans plus tard. 

Ramesh : un courage immense ! Insertion Réadaptation

Ramesh : un courage immense !

25 avril 2015, la terre tremble au Népal. Ramesh, 18 ans, se retrouve prisonnier des décombres. Il perd ses deux jambes. Après avoir suivi des séances de réadaptation et reçu des prothèses avec le soutien de Handicap International (HI), il remarche et s’entraine pour les jeux Paralympiques. Un parcours exemplaire, mais pas sans difficultés.
«A ce poste, je ne subis pas du tout mon handicap» Insertion

«A ce poste, je ne subis pas du tout mon handicap»

A 33 ans, Boubacar est juriste dans un ministère. Il se déplace avec des béquilles à cause de séquelles de poliomyélite. Un handicap moteur qui lui a fermé bien des portes ! Jusqu'à ce qu'il rencontre l'équipe du projet d'insertion professionnelle de Handicap International à Dakar, qui l'a accompagné dans son projet professionnel.