Go to main content

03/12 : ensemble pour un monde meilleur pour tous !

Droits Insertion
Cette année, le thème de la journée de la Journée internationale de la personne handicapée porte sur 'Ensemble pour un monde meilleur pour tous : inclure les personnes handicapées dans le développement'.En effet, ainsi que le montre le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé, on estime maintenant que 15% de la population mondiale est en situation de handicap. Environ une personne handicapée sur cinq rencontre des difficultés significatives dans sa vie quotidienne.
Une dame amputée et un agent communautaire à Cuba

Cette année, le thème de la journée de la Journée internationale pour la personne handicapée porte sur 'Ensemble pour un monde meilleur pour tous : inclure les personnes handicapées dans le développement '.

En effet, ainsi que le montre le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé, on estime maintenant que 15% de la population mondiale est en situation de handicap. Environ une personne handicapée sur cinq rencontre des difficultés significatives dans sa vie quotidienne. Ces difficultés sont nombreuses : l’accès aux soins de santé de base et a fortiori aux soins et aides spécifiques nécessités par l’état de santé de la personne handicapée, l’accès à l’éducation, à un travail… La liste est longue.

Trop souvent, partout dans le monde - et en Belgique également - , les personnes handicapées sont vues comme un fardeau pour leur famille. Parfois même, on dit que leur handicap est le résultat d’une malédiction. Elles peuvent alors se trouver stigmatisées, rejetées ou ignorées.

D'abord la personne, puis le handicap

Pourtant, dans 'personne en situation de handicap', on retrouve le mot 'personne'. Une personne comme les autres, avec ses forces et ses faiblesses. Une personne capable d’apprendre, de travailler, d'aimer, d’occuper une place dans la société. Des rêves, des projets, les personnes en situation de handicap en ont. Elles ont en elles la force de les mettre en œuvre. Mais pour cela, il faut que la société accepte de leur en donner les moyens. Il faut que la personne en situation de handicap puisse développer et utiliser ses capacités. Chacun d’entre nous peut l'y aider, en considérant la personne avant de voir son handicap. Mais aussi les employeurs ne doivent pas hésiter à recruter les personnes handicapées, les autorités qui doivent permettre aux personnes handicapées de jouir des mêmes droits, au même titre que tous les citoyens.

Tout simplement écouter

Respecter, c'est aussi et surtout écouter la voix des personnes handicapées : elles sont les mieux placées pour témoigner des obstacles rencontrés dans leur vie quotidienne et suggérer des solutions.

En cette journée du 3 décembre, Handicap International souhaite donc mettre en lumière les expériences vécues par les personnes handicapées bénéficiaires de projets que l'organisation mène dans plus de soixante pays.

Lisez les témoignages, écoutez le message ou regardez la vidéo !

Chine: message de S.A.R la Princesse Mathilde à l'occasion de Journée internationale de la personne handicapée
Chine : que deviennent les victimes du tremblement de terre du Sichuan en 2008 ?
Belgique : Regards croisés sur l'accès au travail
R.D. Congo : Le handicap, ce n'est pas dans la tête
Cuba : le handicap à l'école
Haïti : Pas facile de retrouver du travail pour les victimes du séisme de 2010.

 

 

 

 



 

Pour aller plus loin

Ramesh : un courage immense ! Insertion Réadaptation

Ramesh : un courage immense !

25 avril 2015, la terre tremble au Népal. Ramesh, 18 ans, se retrouve prisonnier des décombres. Il perd ses deux jambes. Après avoir suivi des séances de réadaptation et reçu des prothèses avec le soutien de Handicap International (HI), il remarche et s’entraine pour les jeux Paralympiques. Un parcours exemplaire, mais pas sans difficultés.
Les femmes handicapées contre la violence  Droits Prévention

Les femmes handicapées contre la violence

Une femme sur trois subit des violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Les femmes handicapées sont particulièrement exposées à ces types de violence. Mais avec l'appui de Handicap International, elles font entendre leur voix pour que les choses changent.
«A ce poste, je ne subis pas du tout mon handicap» Insertion

«A ce poste, je ne subis pas du tout mon handicap»

A 33 ans, Boubacar est juriste dans un ministère. Il se déplace avec des béquilles à cause de séquelles de poliomyélite. Un handicap moteur qui lui a fermé bien des portes ! Jusqu'à ce qu'il rencontre l'équipe du projet d'insertion professionnelle de Handicap International à Dakar, qui l'a accompagné dans son projet professionnel.